Lancement du projet : Atténuation de la sécurité alimentaire liée au COVID-19 pour les fermes kenyanes

Lancement du projet : Atténuation de la sécurité alimentaire liée au COVID-19 pour les fermes kenyanes

Benguérir, Maroc - 28 mai 2021 - Covid-19 continue de provoquer la perte de vies, d'investissements et d'emplois et est responsable de la dégradation de la qualité de vie des plus vulnérables d'Afrique. Au Kenya, les effets de la pandémie ont été exacerbés par les effets cumulatifs du changement climatique et des récents essaims acridiens.

Des dizaines de millions de personnes risquent de sombrer dans l'extrême pauvreté et la sous-alimentation. Les perturbations qui sont à l'origine des vulnérabilités liées à l'alimentation comprennent: un accès limité aux intrants agricoles, en particulier les semences hybrides et les engrais; services de conseil limités en raison de la crainte du COVID-19 et du verrouillage du gouvernement; et des connaissances limitées sur la manière de combler les écarts de rendement grâce à une meilleure gestion des cultures.

Des interventions rapides sont nécessaires pour atténuer les effets toujours croissants de la pandémie sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, en particulier parmi les ménages les plus vulnérables. Inverser la tendance nécessite un effort concerté entre plusieurs institutions, notamment: des partenaires de développement comme AGRA et USAID, des institutions techniques telles que l'APNI, les gouvernements des comtés et le partenaire de mise en œuvre KALRO.

 


APNI a récemment lancé son nouveau COVIDE-19 Projet d'atténuation pour le Kenya avec le soutien financier de l'USAID via AGRA, un partenaire de mise en œuvre du projet. Le projet met également l'accent et encourage le partenariat avec les gouvernements des comtés et l'ensemble Partenariat pour une transformation agricole inclusive en Afrique (PIATA).

«L’objectif global du projet est d’améliorer la résilience des petits exploitants agricoles aux perturbations du COVID-19 en facilitant l’accès aux intrants agricoles, aux informations numériques et en plaidant pour des politiques favorables par l’intermédiaire des gouvernements des comtés». explique le Dr James Mutegi, directeur principal des programmes de l'APNI.

Le projet vise actuellement à bénéficier à 14,000 19 agriculteurs vulnérables au COVID-XNUMX dans les quatre comtés cibles de Makueni, Kakamega, Bungoma et Siaya.

Dans un premier temps, le projet élargira la distribution d'intrants de haute qualité, notamment des semences améliorées pour le maïs, les haricots, les haricots verts et les légumes à haut rendement adaptés localement. Une formation pratique pour le personnel de vulgarisation, les prestataires de services consultatifs villageois (ABV) et le personnel de pays sur les pratiques agronomiques appropriées sera dirigée par l'APNI à travers la création de centres d'apprentissage primaires ou de démonstrations de parcelles «mères» sur le terrain. À leur tour, les agriculteurs seront formés par des VBA soutenus par les agents de vulgarisation et l'APNI à travers des démonstrations locales de «bébés». La formation comprendra des discussions pratiques sur l'utilisation de semences et d'engrais améliorés, l'importance d'une fertilisation équilibrée, les recommandations d'engrais spécifiques aux cultures et aux sols, et 4R (Right source, taux, heure et lieu) Intendance des nutriments.

Le projet vise à renforcer le système de vulgarisation agricole numérique qui est actuellement limité dans son échelle, son efficacité et son engagement avec les petits agriculteurs éloignés. L'avantage des technologies de communication telles que la radio et les nouvelles solutions numériques sera mis à profit pour améliorer l'accès des exploitations aux services de vulgarisation.

Les extrants associés comprennent le profilage et la cartographie des agriculteurs les plus vulnérables pour faciliter l'application des futures interventions.

«Les futures initiatives visant à faire face aux risques, aux perturbations, à la vulnérabilité et à l’adaptation de la communauté devraient être guidées par des données pour faciliter la prise de décisions fondées sur des données probantes», explique le Dr Mutegi. «Notre projet contribuera à faire la lumière sur les moteurs de la résilience communautaire et de la capacité d'adaptation aux risques et aux perturbations comme le COVID, en particulier parmi les plus vulnérables.»

Suivez le projet à l'adresse: https://www.apni.net/project/ky-sh-01/

###

À propos des partenaires du projet

APNI (https://apni.net) est une organisation de recherche et développement à but non lucratif dont le siège est à Benguérir, au Maroc. Sa vision continentale est que les agriculteurs africains prospères gèrent de manière durable la nutrition des cultures pour fournir aux consommateurs un approvisionnement sûr en aliments nutritifs à un prix raisonnable.

TU AS DIT (https://www.usaid.gov) dirige le développement international et les efforts humanitaires pour sauver des vies, réduire la pauvreté, renforcer la gouvernance démocratique et aider les gens à aller au-delà de l'assistance.

AGRA (https://agra.org) existe pour concrétiser la vision selon laquelle l'Afrique peut se nourrir et nourrir le monde, transformant l'agriculture d'une lutte solitaire pour survivre en une entreprise prospère.

KALRO (https://www.kalro.org) mène des recherches agricoles à travers l'application de la science, de la technologie et de l'innovation pour catalyser une croissance et un développement durables dans les chaînes de valeur des produits de l'agriculture et de l'élevage.

Contributeurs APNI: Gavin Sulewski, rédacteur en chef; Dr James Mutegi, directeur principal de programme.

EnglishFrançais