L'atelier du consortium SAM discute des contributions des parties prenantes de huit pays

L'atelier du Consortium sur la matrice d'agriculture durable (SAM) discute des contributions des parties prenantes de huit pays

Le consortium Sustainable Agriculture Matrix (SAM), un partenariat transdisciplinaire et transnational financé par le Belmont Forum, a tenu sa deuxième réunion du consortium. Cette réunion était un événement de deux jours au cours duquel des organisations partenaires du monde entier se sont réunies pour partager les résultats de leurs séries d'ateliers respectives présentant le cadre SAM aux parties prenantes régionales afin d'affiner de manière itérative SAM en fonction des commentaires des parties prenantes.

Istanbul, Turquie, 20-21 octobre 2022 – La matrice d'agriculture durable (SAM[1]) Consortium, un réseau transdisciplinaire et transnational pour guider la poursuite de l'agriculture durable, a tenu sa deuxième réunion de consortium à Istanbul, Türkiye. Il s'agissait d'un événement de deux jours où des organisations partenaires du monde entier se sont réunies pour partager les résultats de leur travail de l'année précédente en organisant des ateliers de parties prenantes dans huit pays et pour formuler des plans pour la prochaine phase des activités du Consortium SAM.

Le consortium SAM est composé d'équipes transdisciplinaires de six grands pays et régions, dont l'Autriche ; Brésil; Afrique du Sud; Afrique sub-saharienne; Turquie ; et les États-Unis. Dirigé par le Centre des sciences de l'environnement de l'Université du Maryland, le consortium a été créé sur la base de la publication réussie de la première édition de SAM, qui fournit la première évaluation du genre pour plus de 150 pays à travers le monde avec 18 indicateurs liés et mesurables. indicateurs de durabilité de l'agriculture. Cet effort a été reconnu[2] comme un outil essentiel pour assurer la responsabilité des engagements de nos pays envers les objectifs de développement durable des Nations Unies et a récemment été financé par le Belmont Forum[3] engager davantage les parties prenantes à explorer les utilisations de ces données riches pour éclairer les politiques et les actions des parties prenantes.

Depuis la première réunion de lancement en août 2021, le consortium SAM a organisé 13 ateliers dans 8 pays (c'est-à-dire l'Autriche, le Brésil, le Ghana[4], Kenya[5], Maroc[6], Afrique du Sud, Türkiye, États-Unis d'Amérique), impliquant plus de 200 parties prenantes issues d'un large éventail de secteurs. Les ateliers ont utilisé SAM comme point de départ pour évaluer la durabilité agricole de chaque pays respectif et pour développer des stratégies pour améliorer les performances de durabilité. Au cours des ateliers, les parties prenantes ont également fourni des commentaires sur le cadre SAM et la première édition des indicateurs SAM. La deuxième réunion du consortium a servi de plate-forme aux équipes nationales pour partager leur expérience en matière d'engagement et de rétroaction des parties prenantes.

Le premier jour de la réunion du consortium a impliqué des présentations de chaque équipe nationale, suivies de discussions de groupe sur les stratégies de développement SAM et de partenariats transnationaux, ainsi que d'une présentation sur les similitudes et les différences observées dans les ateliers. Plusieurs thèmes communs ont émergé de ces discussions, tels que le rôle controversé du commerce dans l'incidence de la durabilité de l'agriculture dans les pays du Sud, les préoccupations différentes en matière de durabilité entre les pays développés et les pays en développement, et la nécessité d'améliorer les indicateurs sociaux. Ces discussions et présentations ont renforcé le renforcement des capacités et la coproduction de connaissances entre les pays du consortium. La deuxième journée s'est concentrée sur les progrès et les plans des équipes d'analyse et de diffusion, sous-groupes du Consortium. Les efforts de l'équipe d'analyse impliquent le développement d'indicateurs alternatifs et des adaptations du cadre à l'avenir en fonction des commentaires des parties prenantes. L'équipe de diffusion est chargée de développer un environnement de tableau de bord interactif ; tables rondes politiques; et des communiqués de presse, le tout dans le but d'élargir la portée et l'échelle de la portée du Consortium.

Les participants à la deuxième réunion annuelle du consortium SAM ont l'une des nombreuses tables rondes concernant les progrès du SAM au centre de politique d'Istanbul.

À la suite de la réunion du consortium de deux jours, l'équipe a identifié les livrables à court et à long terme entre les différents thèmes de travail du consortium SAM. En termes d'application du SAM, des ateliers supplémentaires chercheront à accroître l'engagement avec les grands et les petits exploitants agricoles. De même, l'équipe d'analyse a l'intention de donner la priorité à la modification des indicateurs préexistants et au développement d'indicateurs nouveaux/supplémentaires et d'informations contextuelles pour faciliter les ateliers régionaux ; tandis que l'équipe de diffusion a identifié les principaux efforts de sensibilisation à court et à long terme aux niveaux national et international.

La deuxième réunion du consortium a été organisée par l'Université Sabanci (Türkiye) et les organisations partenaires présentes comprenaient Toros Agri Trade and Co. Inc. (Türkiye), Tekfen Agricultural Research Production and Marketing Inc. (Türkiye) ; l'Institut Africain de Nutrition des Plantes (Maroc) ; l'Institut autrichien de recherche économique (Autriche); le Centre pour l'énergie nucléaire dans l'agriculture (Brésil) ; l'Instituto de Pesquisas Espaciais (Brésil); l'Institut international d'analyse des systèmes appliqués (Autriche), l'Université du KwaZulu-Natal - Centre pour les systèmes agricoles et alimentaires transformateurs (Afrique du Sud) ; et Oxfam America (États-Unis), University of Maryland Center for Environmental Science (États-Unis).

[1] Zhang, X., et al., (2021) L'évaluation quantitative de la durabilité agricole révèle des priorités divergentes entre les nations. Une Terre, 4(9): 1262-1277. (Voir l'article ici)

[2] La FAO en Amérique du Nord, Mesurer les progrès vers une agriculture durable (Voir le lien de l'article)

[3] Guider la poursuite de la durabilité en co-développant une matrice d'agriculture durable (Voir le lien de l'article)

[4] Systèmes de cacao au Ghana (Voir le lien de l'article)

[5] Systèmes de maïs au Kenya (Voir le lien de l'article)

[6] Systèmes oléicoles au Maroc (Voir le lien de l'article)

EnglishFrançais