Renforcer les liens dans la chaîne de valeur de la production laitière au Maroc

Nouveau projet axé sur le renforcement des liens Chaîne de valeur de la production de lait de chèvre au Maroc

Dans la région de R'hamna au Maroc, l'élevage caprin repose principalement sur ses vastes parcours pour la production de matières fourragères telles que le grain d'orge et la paille nécessaires en été comme en hiver. Cette production fourragère des parcours est fortement dépendante de la quantité et de la répartition des précipitations chaque année. Des sécheresses plus fréquentes et prolongées ont rendu ces agriculteurs de plus en plus vulnérables à une série de forces qui sont au centre d'un nouveau projet initié par l'APNI et son partenaire local de mise en œuvre R&D Maroc.

Plan vert marocain: un nouveau paradigme
À partir de 2016, sous l'influence du Plan vert marocain, un virage important vers le développement de systèmes de production de lait de chèvre plus intensifs a gagné du terrain dans le pays. L'investissement gouvernemental de 20,560,000 1,300 426 Dh pour un premier projet impliquant la coopérative Bladi a permis la distribution de 50 XNUMX chèvres à XNUMX femmes dans sept communautés. Cependant, trois années de sécheresse consécutives en raison de la rareté des pluies ont réduit la disponibilité des fourrages et finalement réduit le nombre de chèvres de près de XNUMX%.

Un projet de suivi mis en place en 2019 a impliqué un groupe de cinq coopératives de production de lait de chèvre. Ce nouveau projet a été mis en œuvre par la Direction Provinciale de l'Agriculture (DPA) avec un investissement de 5,666,000 800 210 Dh qui a distribué plus de XNUMX chèvres à XNUMX bénéficiaires. Le projet a également distribué des unités de culture d'orge hydroponique à certaines des coopératives afin d'augmenter les approvisionnements en fourrage. Cependant, aucun lait n'a été produit pour la vente à ce jour, mais est plutôt utilisé pour nourrir les chèvres nouveau-nées.

 
Une vue d'une orge hydroponique unité de production utilisée pour compléter l'approvisionnement en fourrage des chèvres à R'hamna.

Nouveau projet APNI sur la résilience des chaînes de valeur au Maroc et au Sénégal
En décembre 2020, une réunion de lancement d'un nouveau projet APNI sur «Améliorer la résilience des petites exploitations agricoles en Afrique du Nord et de l'Ouest grâce à la mise à niveau des chaînes de valeur du lait gérées par les femmes», a été organisé par R&D Maroc (le partenaire régional de mise en œuvre de la recherche au Maroc). Le projet est réalisé avec le soutien financier du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) à Ottawa, au Canada.

Les objectifs de l'événement au Maroc étaient:

  1. Rassembler les parties prenantes du projet pour discuter des objectifs du projet, de ses résultats attendus et de son approche pour les atteindre;
  2. Informer les parties prenantes sur la conception, le financement et la mise en œuvre du projet; et
  3. Faire connaître aux participants l'état actuel de la chaîne de valeur du lait de chèvre dans la région de R'hamna.

Les participants comprenaient:

  1. L'autorité locale représentée par le conseiller du gouverneur de la province;
  2. La Direction provinciale de l'agriculture (DPA) représentée par le chef du département de l'élevage;
  3. Le directeur de l'Office national de vulgarisation agricole (ONCA);
  4. Le directeur de l'Office national de la santé et de la sécurité alimentaire (ONSSA);
  5. Représentants de l'Office Chérifien des Phosphates (OCP);
  6. Le président de la coopérative Bladi;
  7. Une équipe d'experts de la R&D marocaine comprenant le coordinateur du projet, un expert fourrage, un socio-économiste et un technicien agroalimentaire; et
  8. Représentants de l'Institut Africain de Nutrition Végétale (APNI).

Principaux résultats et décisions
Il semble que la chaîne de valeur du lait de chèvre dans la région de R'hamna montre des signes de dysfonctionnement qui devront être traités à divers maillons de la chaîne. Les discussions de la réunion ont révélé que les maillons de la chaîne de valeur ne sont pas bien connectés. Chaque lien a différentes contraintes liées à la production fourragère, à la production laitière et à la transformation laitière. Un diagnostic approfondi est nécessaire pour évaluer les connaissances, les processus, les mécanismes et les produits locaux dans les systèmes de production et de commercialisation du lait de chèvre dans la région de R'hamna.

Le pré-diagnostic de la réunion a permis de mettre en évidence les aspects saillants de la chaîne de valeur du lait de chèvre de cette région, mais il ne permet pas de tirer des conclusions définitives, ni d'émettre des recommandations. Un obstacle majeur à cette chaîne de valeur pourrait probablement être l'approvisionnement en fourrage inadéquat, qui est exacerbé par la sécheresse ces dernières années malgré la mise en place d'unités d'orge fourragère hydroponique intensive qui sont actuellement en place.

Objectif du nouveau projet
APNI a initié ce projet au Maroc en collaboration avec R&D Maroc pour comprendre la chaîne de valeur du lait de chèvre, identifier les nœuds et développer des modèles commerciaux axés sur les opportunités d'amélioration des flux de revenus et de durabilité. Le projet met l'accent sur les interventions spécifiques au climat et au genre qui peuvent remédier à la vulnérabilité des exploitations familiales au Maroc face aux forces mondiales et locales du changement climatique, à la dégradation des terres, au déséquilibre du pouvoir économique, aux chocs du marché et à l'exclusion des femmes rurales de la participation à le développement de solutions locales plus résilientes à ces problèmes.

Plus d'informations et mises à jour sur les jalons du projet peut être trouvé à: https://apni.net/project/dairy-shcs-01/

À propos des partenaires du projet
APNI (https://apni.net) est une organisation de recherche et développement à but non lucratif dont le siège est à Benguérir, au Maroc. Sa vision continentale est que les agriculteurs africains prospères gèrent de manière durable la nutrition des cultures pour fournir aux consommateurs un approvisionnement sûr en aliments nutritifs à un prix raisonnable.

R&D Maroc (http://rdmaroc.com) a pour mission générale d'initier, de promouvoir et de dynamiser l'innovation et la recherche et développement dans les entreprises marocaines du secteur productif.

CRDI (https://idrc.ca/) et soutient la recherche de haute qualité dans les pays en développement, partage ses connaissances avec les chercheurs et les décideurs pour éclairer l'action locale et mondiale, et mobilise des alliances pour susciter un changement positif mondial dans le cadre des affaires étrangères et des efforts de développement du Canada.

Contributeurs APNI: Sudarshan Dutta, scientifique et Chef de groupe de travail - Système d'élevage pour la santé des sols; Gavin Sulewski, rédacteur en chef, et Thomas Oberthür, directeur des affaires et des partenariats.

EnglishFrançais